Michel Veunac – qualité de vie

M. Veunac, maire depuis 2014 a pris plusieurs fois la parole durant le débat de France3

M. Veunac sur le plateau de France3 - illustration de l'article sur le blog Démocratie Quotidienne
M. Veunac sur le plateau de France3

Q – M. Veunac, vous connaisez cette voirie, 135 km de voirie. Vous êtes d’accord avec M. Saint-Cricq qui dit que Biarritz est dégueulasse ?

M. Veunac – Non, pas du tout…

Cette ville sale, cette ville “insécure”, cette une ville qui a été classée quand-même quand on a demandé aux gens dans une récente enquête „où est-ce que vous aimeriez vivre?”, „quelle est la ville, la plus agréable à vivre?”, nous avons eu un classement parfaitement honorable et davantage. Donc, si vous voulez, moi, je considère que Biarritz est une ville agréable à vivre. Je trouve que les brigades vertes…

Q – Est-ce qu’il y a assez de policiers municipaux à Biarritz, M. Veunac?

M. Veunac – Il y en a 25. Vous savez combien il y en a en moyenne en France ? 1 pour 2000 habitants. Eh bien, nous, nous en avons 25.

Q – Oui, mais la population touristique augmente énormément.

M. Veunac – Nous en avons 25 qui passe à 40 lorsque nous sommes en été. Et Biarritz est la ville la plus sûre du département. Vous pouvez le voir.

Q – Pour votre prochain mandat, si vous êtes réélu, pas de policiers supplémentaires, pas de caméra de vidéosurveillance.

M. Veunac – Non, mais par contre des brigades de l’environnement, des brigades effectivement pour contrôler les incivilités qui sont trop nombreuses, bien évidemment, ça oui, on va le faire, bien sûr, et la ville est une ville agréable à vivre. Voilà.

M. Veunac (après avoir écouté le constat et les propositions de ces adversaires ) – Ce que je ne comprends pas, c’est que comment cette ville conserve le pouvoir d’attraction qui est le sien, puisqu’elle a une attractivité extraordinaire, on le voit bien, on le sait bien, si vraiment est aussi déplaisante que ça.

Q – M. Veunac, vous ne pouvez pas méconnaître les problèmes de désagrément causé par le tourisme. Le problème de bruit sur les terrasses, les gens se plaignent beaucoup de ce genre de problèmes.

M. Veunac – Oui, les gens se plaignent beaucoup mais le tourisme est une activité que nous devons tenir. Il faut imaginer un tourisme demain qui sera un tourisme raisonné, qui sera un tourisme durable et je sais bien qu’il y a des excès que nous devons corriger et nous le ferons.

***

Le programme de M. Veunac concernant la qualité de vie

Développer la qualité urbaine, faciliter la vie quotidienne des Biarrotes et des Biarrots, aider ceux d’entre nous qui en ont le plus besoin.

Après deux années d’enquête, à partir de plus de 150 critères fournis par l’INSEE et des organismes étatiques, un palmarès des Villes où il fait bon vivre, où l’on vit le mieux, vient d’être récemment établi.

Huit catégories de données quantitatives et objectivesont été étudiées par l’enquête : qualité de vie, transports, sécurité, commerces et services, santé, éducation, sports et loisirs, solidarité.

Biarritz s’est classée en 15ème positionsur les 34 500 communes enquêtées, en 2ème positiondans la catégorie des Villes de 20 000 à 50 000 habitants.

C’est un résultat très appréciable, mais qui peut et doit être améliorédans les années qui viennent.

Mobilité et Déplacements

Objectifs prioritaires : réduire le trafic automobile en ville, développer les modes alternatifs à la voiture individuelle, mieux partager la rue, mieux organiser le stationnement.

• Encourager les transports propres, assurer la promotion des modes doux, diversifier l’offre de mobilité pour sortir du tout voiture

• Améliorer et consolider le réseau de navettes gratuites, en incluant notamment la desserte de la Polyclinique d’Aguiléra et une liaison rapide centreville/Gare SNCF (plus tard extension du Tram’Bus)

• Créer des parkings-relais (P+R) en enclosen périphérie de la Ville avec des tarifs attractifs et une desserte par transport gratuit vers le centre-ville (Iraty, Baroillhet, Milady…)

• Faire évoluer les parkings en “Lieux de services à la mobilité” (covoiturage, auto-partage, vélos, scooters, trottinettes)

Multiplier le nombre de recharges électriques(progression rapide des véhicules électriques dans les prochaines années)

• Achèvement du Plan d’Echange Multimodal(PEM) de la Gare en cours de réalisation avec la SNCF

• Etablir un “Code de la Rue” dans le centre-ville et les quartiers à forte concentration commerciale. Objectif : mieux partager la rue, avec poursuite du déploiement des zones 30(vitesse des véhicules limitée à 30 km/h, double-sens cyclable) et création de zones de rencontre(espace de circulation apaisée où la vitesse est limitée à 20 km/h et le piéton prioritaire)

• Poursuite du Plan Vélolancé dans le mandat, généralisation des bandes cyclables, avec protection par des bordures lorsque cela est possible, réalisation d’une “boucle verte” des quartiers

• Renforcement de la Vélodysséele long du littoral, création d’un axe vélo entre le centre-ville et la Gare SNCFavec requalification de l’avenue Kennedy

• Multiplier les places de stationnement vélosdans le centre-ville et devant les bâtiments publics

• Tracer de nouveaux circuits pédestrescomme celui du Chemin des Lacs

Aménagement, qualité urbaine, cadre de vie

Objectifs prioritaires : poursuite des opérations d’aménagement engagées, qualité des espaces publics, lutte contre les incivilités environnementales.

• Aménagement paysager de la partie sud de la Côte des Basques, avec poursuite de la consolidation des falaises

• Engagement de l’aménagement de la zone d’Iraty, avec premières réalisations de logements

• Poursuite de l’aménagement du plateau d’Aguiléra, selon les principes votés par l’assemblée municipale

• En prolongement des études déjà réalisées, valorisation de l’entrée sud de Biarritz (rue de Madrid, avenue de la Milady)

• Poursuite de la mise en valeur végétale et paysagèrede la Ville, de son fleurissement, avec une gestion économe de l’arrosage et le recyclage des déchets verts

• Installation en Ville de nouvelles toilettes publiques

Aménagement du quartier Saint-Martin(requalification des espaces publics dont l’avenue Kennedy)

• Création de Brigades vertesattachées à des secteurs définis de la Ville et chargées de l’entretien et de la propreté des espaces publics

• Création d’une Police municipale de l’Environnement, chargée de lutter contre les incivilités environnementales : dépose sauvage de déchets, jets de mégots, nuisances sonores…

• Augmentation des moyens donnés pour l’entretien et la réfection des trottoirs et voieries. De 2015 à 2019, 2 millions d’euros ont été affectés à la réfection des chaussées, sur 11% des 135 kms de voirie de la Ville, soit environ 2 à 3% par an. L’augmentation passera à 5% par an. Pour les trottoirs, 600 000 euros ont été consacrés à leur réfection en 2019 : l’augmentation doubleracet effort financier annuel

• Mise à disposition d’un point compostaccessible à tous

Sécurité

La création du CLSPD, celle du Conseil pour la Tranquillité publique, l’installation de caméras de protection ont marqué le mandat. Biarritz est dans l’ensemble une Ville sûre, avec une Police Municipale dont l’effectif est au- dessus de la moyenne nationale, qui est de 1 policier municipal pour 2000 habitants.

Dans une commune, le rôle de la Police Municipale ne concerne pas seulement la sécurité, mais aussi la solidarité, l’éducation ou le social. Les liens entre la PM et les habitants sont essentiels, la PM doit contribuer à renforcer le lien social.

Objectifs :

• Poursuivre la collaboration étroite entre la Police Municipale et la Police Nationalepour le maintien de la sécurité publique

• Bâtir une Police Municipale toujours plus proche des citoyens

• Développement du nombre de caméras de protection(notamment à la gare)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code